RETOUR AUX SOURCES

 

40ème Chapitre de la Confrérie de la Seille

 

               Les préparatifs

           Tout est bon dans le cochon. Les cochoneux le savent bien et n'ont pas peur de mettre la main à la pâte dans la bonne humeur pour être prêt pour le jour J et accueillir les confréries dans les conditions les meilleures.

 

 

               L'accueil

           On ne rigole pas avec le casse-croute chez les cochoneux et on sait recevoir. La tente est levée et chauffée, la table est dressée.

 

 

Le lieu du Chapitre des Cochoneux change tous les ans et se déplace à chaque fois pour faire visiter et honorer un lieu ou des personnages remarquables du canton.

C'est toujours un sujet de discussion et nombreux sont ceux qui essaient de récupérer des informations pour découvrir avant l'heure l'endroit choisi gardé secrètement par la confrérie.

Cette année, la tradition a été conservée et les confrères rassemblés attendaientt l'appel de Philippe, Président des Cochoneux, a former le cortège qui nous mènera au lieu fatidique...

L'église Saint Martin à Sillegny, la Sixtine de la Seille.

 

Une fois sur place une haie d'honneur de Cochoneux se forme pour faire entrer les confrères dans l'église

 

 

           Puis, après que toutes les 50 confréries et amis installés, c'est l'appel des Cochoneux qui rejoignent le choeur de l'église ainsi nommés et dans l'ordre :

 

Eric Bretnacher... Apprenti, Paul Dorvaux... Grand Gousier, Marie Laurillard... Gentes Dame des Origines, Monique Lespagnol... Gente Dame Ordonnancière, Jean Claude Michel... Grand Enfourneur, Jocelyne Mansion... Gente Dame des Voyages, Paul Minéo... Grand Découpeur, Vincent Cione... Grand Machiniste, Etienne Defeyter... Grand Tonnelier, Benjamin Vincenot... Grand Bistrotier, Paul Hache... Grand Baroudeur et Dame Marinette son GPS Gente Dame aux Petits Pois, Charly Stenger... Grand Moutardier et Dame Fraçoise son brancardier Gente Dame des Etangs, William Stenger... Grand fromager, Philippe Piot... Grand Rotisseur et Dame Etiennette , son avenir, Gente Dames des Piots... Mais ça c'était avant ! accompagnés par leur avenir Emilien et Bastien, Gaby Vignol... Grand Percolateur et Dame Viviane son Omnibus, Gente Dame des Festivités, Michel Nimeskern... Grand Argentier et Dame Michèle sa seconde, Gente Dame du Bâtonnet de Patate, Michel Mansion... Grand Espitolier et Dame Françoise, sa Conseillère, Gente Dame du Protocole et Philippe Vincenot... Grand Chancelier et Dame Maïté, sa Mémoire, Gente Dame des Petits Sous.

 

 

 

 

 

Sans oublier Jean Bolli... Grand Aboyeur et Dame Claire son Edelweiss, Gente Dame des Montagnes qui officiaient déjà dans l'église

 

Ouverture du Chapitre

 

"Bonjour à tous et bienvenue en Pays de Seille.

 

L’automne lorrain est parfois frisquet aussi, et comme depuis quelques années nous essayons de vous abriter et vous mettre un toit au dessus de vos têtes, je pense que cette année nous avons fait fort, il n’y a qu’a lever les yeux. 

Merci à vous pour nous avoir rejoint nombreux en ce jour de fête pour les cochoneux, et tant pis pour ceux qui ne sont pas là, vous leur raconterez ! 

L’acoustique de l’église a quelques siècles, alors soyez attentifs et tendez l’oreille !"

Ainsi a démarré le Président avec émotion, car le choix de ce lieu magnifique n'était anodin...

pour le 40ème chapitre de la Confrérie Cochoneux de la Seille

en cette magnifique église Saint Martin de Sillegny, la Sixtine de la Seille qui par miracle est restée debout malgré les importants bombardements et les batailles de chars qu’a connu la région, alors que le village et les villages des environs ont été quasiment rasés. Et nous avons la chance d’en admirer les peintures qui datent

du XV et XVI siècle.

Il reprend unsuite en ces termes...

"Et avant tout, je voudrais vous raconter une histoire,

Celle des Cochoneux,

Car c’est ici que tout a commencé.

Et certainement dans le café qui existait de l’autre coté de la place.

Il y a 40 ans pour donner un peu d’animation aux villages du coin.

Il y a eu Michel et Paul, pardon

Lolo et Popaul

Puis Jacques et Rémy

Et les autres ont suivi

Les Paul, les Michel, René et Jacky

Et tous les autres…

Et toutes les autres car il ne faut pas oublier les Cochonettes.

( Il faut bien ramener l’auto… )

Le chapitre se faisait sur la place que vous avez traversée

lors de la fête du village

et il s’y vendait du cochon de lait en gelée et du cochon grillé

jusqu’à ce que la Cochoneux se fasse connaître dans le monde des confréries

et que le nombre aidant

le chapitre soit déplacé en plein milieu de la fête des vendanges

de Vezon

et que les agapes se fassent à Marieulles.

Il y a aussi les curés

Le curé Balazzo, qui avant tous, avait réussi à insuffler un air de cohésion pour faire bouger les choses et ça à bouger !

Puis l’ abbé Pirus, qui a fait un bon bout de chemin aux cotés des Cochoneux.

Il n’a jamais été cochoneux, mais c’est parce que sa religion le lui interdisait.

Mes pensées aujourd’hui, nos pensées vont vers eux tous !

Ils nous ont donné les clés du camion

A nous de le conduire dans les traces que nous ont laissées nos ainés.

Je vous remercie

 

Les histoires les plus courtes sont souvent les meilleures,

alors

revenons à nos cochons…

 

« S’amuser sérieusement »

c’est notre devise !

Alors Allons-y ! "

 

 

Puis François Lespagnol

Maire du village de Sillegny

Nous a rejoins pour apporter son soutien aux Cochoneux

Et les remercier pour l’attention dont ils ont fait part

En vivant leur chapitre dans cette église

Que chérissait «  Paul Lespagnol » père de,

Ancien maire de Sillegny

Cofondateur de la confrérie des Cochoneux de la Seille

Et qui était à l'initiative de la restauration des fresques,

Un joyau au bord de la Seille

 

                         Le président ou Grand Chancelier, passa alors la parole à Jeanno, le Grand Aboyeur de la confrérie et à Marinette et Françoise, les lectrices des CV des impétrants des confréries.

                         Ces derniers ont pu ainsi l'honneur de gouter la spécialité de la confrérie, " le cochon de lait en gelée" noble produit élevé en pays de Seille et de boire un p'tit coup de blanc de nos cotes.

 

........

           Moments choisis....

Jean François LALEMAND,

de la confrérie des Gousteurs d’Eau de Cerise de Fougerolles

 

Cette confrérie a pour ambition de faire connaître les produits fougerollais

Dans le cadre de la foire aux beignets à la cerise,

Où « Râpe-mousses » et autres «  cueilleurs » en biaude bleue habillés

Et les Dignitaires en vert et rouge nous font déguster le divin nectar distillé avec maitrise.

 

Jean François vient d’être fraichement nommé au poste de secrétaire de la confrérie.

Passionné de jardinage et très actif dans différentes associations,

Grand sportif , c’est la pétanque qu’il a choisi,

Et arbitre en plus, Ho JF !, ne dis pas que tu es fatigué quand tu rentres à la maison !

 

Jean Pierre TENETTE,

De la confrérie des Gourmands Chevaliers de l’Image d’Epinal

 

En cette belle cité d’Epinal où Montaigne et Seguin ont longuement séjourné,

Et où la fabrique d’Images a fait sa renommée,

Jean Pierre est Ambassadeur de la tourte aux morilles et aux ris de Veau

Et le chocolat «  La Tourteline » une gourmandise très appréciée.

 

Cet ancien inspecteur de l’académie, retraité de l’éducation nationale,

Pratique avec passion le cyclotourisme, voilà qui n’est pas banal.

Pour moi, le vélo c‘est dur, j’ai essayé, j’ai cru que j’allais crever.

Et j’ai quelques copains autour de moi qui ont des descentes que j’aimerai pas remonter !

 

Claude LAURENT,

De la confrérie des Maîres de Forges d’Athus en Belgique

 

La Confrérie met en valeur les personnes et les sociétés qui par leurs actions

Participent au développement de la Cité,

et les récompense pour leur dénouement et leurs réalisations

Qu’elles soient Industrielles, commerciales, sociales ou tout autre domaine varié.

 

Et faire revivre son passé sidérurgique à travers « La Coulée des Métallos »

Une bière ancestrale et se souvenir des Hauts-fourneaux.

Claude, Grand Maître, se présente avec l’habit aux couleurs de l’acier en fusion

Et la pince du lamineur qu’il porte à la main en chaque occasion.

 

Philippe BIETTE,

De la Docte Insigne et gourmandes confrérie des Tastes Andouilles et Gandoyaux du Val d’Ajol 

 

Tous les ans, en Février pour la Foire à l‘Andouille

Ces Gais Lurons et Maîtres Dégustateurs se réunissent pour l’occasion

Et ainsi réunir les Gousteurs venant de tous les horizons.

L’ambiance en est chaude et sûr que ce n’est pas là qu’on se gèle… les Nouilles !

 

Philippe, Maître Dégustateur de la confrérie et jeune confrère prometteur à ce qu’on dit

Là où ça se gâte, c’est qu’il est commandant de division dans la gendarmerie.

Il aurait pu choisir la confrérie de la Prune  mais non, il a choisi celle de l’Andouille !

Sûre qu’avec ça, j’ai des chances de me faire prendre par la patrouille !

 

Patrice CRENNER,

De la confrérie des Compagnons de la Madeleine de Commercy

 

Ce petit gâteau traditionnel aux oeufs est originaire de Commercy.

«  Pour notre Cité et sa spécialité » c’est la devise de la Confrérie

Sous forme de coquillage crée par Madeleine Paulmier,

Apprécié du roi Stanislas en son temps, il fait le régal de tous au goûter !

 

Patrice est Compagnon de Cape et pratique de nombreuses activités.

Mais vous me croirez si vous le voulez !

Dans la vie, il est Commandant de Gendarmerie !

Comme cadeau, c’est du pain béni !

 

Quand un gendarme rit

Dans la gendarmerie

Tous les gendarmes rient

 

Jean Paul GROSSIER

de la confrérie des Chevaliers du Hareng et de la Coquille Saint Jacques de Dieppe

 

Des produits phare de la pêche locale, la confrérie fait la promotion,

Organise régulièrement autour de ces deux produits des concours culinaires,

Défend la foire aux harengs, la coquille Saint Jacques et la cité balnéaire,

Et œuvre auprès des instances pour que leurs spécialités obtiennent une appellation.

 

Jean Paul, est le gardien des épices dans la confrérie.

Officier de l’Ordre du Mérite et titulaire de la médaille Militaire avant de faire ses adieux

Il est Epicurien, mais il sait a peine faire cuire des œufs.

Par contre derrière une fourchette, il vaut mieux l’avoir en photo, comme on dit !

 

Bien sûr, tous ont été accueillis comme " Compagnons" des Cochoneux dans l'allégresse générale !

 

                         La Fédération des confréries du Grand Est et le Conseil français étaient réprésentés à notre chapitre. Ainsi Michel Nimeskern, Grand Argentier de la confrérie a été décoré par la fédération pour son engagement à la cause des confréries.

 

 

                    Enfin et avant de clôturer ce chapitre, Solange Massevanette, Présidente du Conseil Français des Confrérie a voulu dire quelques mots sur le chapitre des Cochoneux et également sur le Conseil. Elle qui avait quelque temps avant intronisée pour la Commanderie de Cassis et Berry en ces termes ...

 

Solange...

 

"C’est avec la Commanderie que nous allons finir ce tour gastronomique des confréries

De leur folklore, leurs traditions et leur produits.

La Commanderie quant à elle, a pour but la défense et la promotion du petit fruit

Et également la lentille et le tourisme en Berry

 

Solange, c’est avec un grand plaisir que nous t’accueillons en notre pays messin

Tes occupations nationales au sein du Conseil Français des Confréries t’ont permis

Aujourd’hui de nous rejoindre pour représenter ta confrérie et je t’en remercie.

Et j’espère qu’avec nous, tu auras passé un bon moment ce matin !"

                    

 

                       La Grande Messe des Cochoneux se finissait ainsi, l'église se vidait et ltout le monde s'est retrouvé à l'extérieur où les tables étaient dressées pour offrir le Pot de l'Amitié.

                       Avant arieulles où les confrères ont pu se débarraser de leurs robes pour savourer un repas gourmand et de savourer le gâteau géant des 40 ans des Cochoneux...

 

 

     Rendez-vous l'an prochain..... et pour les impatients, nous ne savons pas encore où ça se passera !

 

Merci à Jérémy et Claude Louis pour les photos qui ont permis de réaliser cet reportage....