43ème CHAPITRE le 13 OCTOBRE 2019

 

Départ chez les Cochoneux

 

Isabelle et William ont décidé de quitter la groupe, permettant ainsi  aux Cochoneux  d'augmenter l'âge moyen des membres de la confrérie.

Nous les remercions pour le temps passé avec nous et leur engagement au sein de la confrérie.

 

Mais comme ont dit... Cochoneux un Jour,

Cochoneux Toujours !!!

Après vingt ans de comité et de présidence, Philippe Vincenot passe la main à la confrérie des Cochoneux de la Seille. L’ex-président reste dans la confrérie, animé par sa passion du bien manger et du bien vivre. Il prend le titre de Grand Cuistancier.

Philippe Piot devient le nouveau Grand Chancelier. Il répond à nos questions.

Quel est votre ressenti après avoir été investi Grand chancelier ?

Je voudrais remercier Philippe pour ces années d’investissement pour la confrérie et surtout après le décès de Michel Laurillard. Leur travail fait que la confrérie est connue et reconnue. 

Quels sont vos projets ?

Dans un premier temps, la poursuite du travail accompli et notre représentation d’ambassadeurs tant en France qu’à l’étranger. Puis il nous faut maintenir la cohésion de notre groupe qui vieillit et qui doit être renforcé. Ensuite, maintenir nos fêtes locales avec la Soupe aux Pois, la fête du Cochon, notre Grand Chapitre ainsi que nos actions avec d’autres associations. 

Le 30 juin, ce sera la 43e  fête du Cochon, qu’avez-vous concocté ?

 La confrérie est née avec cette fête pour animer notre canton. Aujourd’hui notre public nous est fidèle. Aussi, nos porcelets seront là pour le régaler. Nous voulons avant tout qu’il passe un après-midi agréable sous les platanes, qu’il visite les stands des artisans, l’exposition avicole ou découvre les fresques de l’église. Les manèges seront également présents, sans oublier l’animation musicale de la place du village. Un regret, pas de tiercé de cochon cette année, faute de peste porcine mais une surprise, peut-être un tiercé de cochonnets.

( Article Républicain Lorrain du 26 Juin avant la Fête du Cochon ... Merci à Jérome )


Un philippe remplace un Philippe

Du changement chez les Cochoneux

Après 18 ans de Comité et Présidence, Philippe Vincenot passe la main à Philippe Piot

Qui de vient le nouveau Grand Chancelier de la Confrérie des Cochoneux de la Seille.

L'ExPrésident, reste dans la confrérie et animé par sa passion du bien manger et du bien vivre

Il prend le titre de Grand Cuistancier.

 

Le Mot du Président

( Extrait du discours d'ouverture du 40 ème Chapitre 2016 sous fresques de l'Eglise Saint Martin de Sillegny)

 

Je voudrais vous raconter une histoire,

Celle des Cochoneux,

C’est à Sillegny, petit village Lorrain au sud de Meyz que tout a commencé.

Et certainement dans le café qui existait de l’autre coté de la place du village.

Il y a 40 ans, pour donner un peu d’animation aux villages du coin.

Il y avait Michel et Paul, pardon

Lolo et Popaul

Puis Jacques et Rémy

Et les autres ont suivi

Les Paul, les Michel, René et Jacky

Et tous les autres…

Et toutes les autres car il ne faut pas oublier les Cochonettes.

( Il faut bien ramener l’auto… )

Le chapitre se faisait lors de la fête du village 

sur la place que vous avez traversé

Il s’y vendait les deux spécialités des cochoneux,

le cochon de lait en gelée et le cochon farci cuit à la broche.

jusqu’à ce que les Cochoneux se fassent connaître dans le monde des confréries

et que le nombre aidant

le chapitre soit déplacé en plein milieu de la fête des vendanges de Vezon.

Aujourd'hui, ce dernier est organisé aux quatre coins du canton

et que les agapes se produisent dans les côtes à Marieulles.

Il y a aussi les curés.

Le curé Balazzo, qui avant tous, avait réussi à insuffler un air de cohésion pour faire bouger les choses

et ça a bougé !

Puis l’ abbé Pirus, qui a fait un bon bout de chemin aux cotés des Cochoneux.

Il n’a jamais été cochoneux, mais c’est parce que sa religion le lui interdisait.

40 ans plus tard, mes pensées aujourd’hui, nos pensées vont vers eux tous !

Ils nous ont donné les clés du camion.

et nous le conduisons dans les traces que nous ont laissé nos ainés.

Certains nous ont quitté, d'autres ont pris une autre route.

De nouvelles bobines ont rejoint ceux qui étaient là au début.

Et la Fête est toujours au rendez-vous.

Du moins, on y met du coeur à l'ouvrage.

A vous tous, fidèles de la confrérie, confrères des contrées de France

et de Belgique ou amis du jour,

au nom de

La Confrérie des Cochoneux de la Seille

Je vous salue et je vous dis à bientôt.

 

                                                                          Philippe Vincenot